Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réflexions théologiques et environnementales sur l'actualité

Avent 2016


 

 

Prédication du 4 décembre 2016

Matthieu 3.1-12 (TOB)

1En ces jours-là paraît Jean le Baptiste, proclamant dans le désert de Judée :

2« Convertissez-vous : le Règne des cieux s’est approché ! »

3C’est lui dont avait parlé le prophète Esaïe quand il disait : « Une voix crie dans le désert : “Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers.” »

4Jean avait un vêtement de poil de chameau et une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

5Alors Jérusalem, toute la Judée et toute la région du Jourdain se rendaient auprès de lui ;

7Comme il voyait beaucoup de Pharisiens et de Sadducéens venir à son baptême, il leur dit : « Engeance de vipères, qui vous a montré le moyen d’échapper à la colère qui vient ?

8Produisez donc du fruit qui témoigne de votre conversion ;

9et ne vous avisez pas de dire en vous-mêmes : “Nous avons pour père Abraham.” Car je vous le dis, des pierres que voici, Dieu peut susciter des enfants à Abraham.

10Déjà la hache est prête à attaquer la racine des arbres ; tout arbre donc qui ne produit pas de bon fruit va être coupé et jeté au feu.

11« Moi, je vous baptise dans l’eau en vue de la conversion ; mais celui qui vient après moi est plus fort que moi : je ne suis pas digne de lui ôter ses sandales ; lui, il vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.

12Il a sa pelle à vanner à la main, il va nettoyer son aire et recueillir son blé dans le grenier ; mais la balle, il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »

 

Nous sommes en campagne électorale… bon, vous êtes au courant, je ne vous apprends rien. Toutes et tous cherchent à capter l’attention des uns et des autres par leur personnalité, leur programme, leurs promesses… afin de recevoir un maximum de suffrages et de l’emporter sur leurs concurrents des mêmes partis ou des autres.
Et nous, spectateurs ou acteurs, parfois, nous contribuons par nos échanges, nos réactions, nos votes à telle ou telle primaire et bientôt au vote final,  au succès ou à la défaite de tel ou tel, à leur retrait de la vie publique - pour un temps ? -  ou à leur promotion à des places – temporaires – au premier rang.

Je vous propose d’analyser la présentation de Jean le Baptiseur comme une campagne électorale….

1.       Règne des cieux s’est approché ! 
Tout un programme ! Cela commence mal pour une république !....Mais  au premier siècle, ce n’est pas la préoccupation principale des judéens, des galiléens, des palestiniens, des romains, des grecs et des barbares (les non romains) présents dans la Judée Romaine ! Loin de là !
Pour eux, les préoccupations sont plutôt d’avoir du travail, d’être libres de circuler, de croire et d’aimer comme ils le souhaitent… loin des tracasseries des occupants, des chefs religieux et des « terroristes » (entendez ici ceux qui s’opposent aux autorités).
Alors pour eux, le Royaume des cieux ce serait justement d’être débarrassés de toutes ces contraintes….Pour les plus nationalistes d’entre eux de recouvrer un état national souverain et pour les plus religieux de voir enfin la Torah respectée comme universelle !
Pire encore, ce prophète n’annonce pas des « lendemains qui chantent » mais un aujourd’hui pleinement réalisé ! Une utopie déjà accomplie !

 

2.       Jean avait un vêtement de poil de chameau et une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage
Un prophète étonnant vivant dans le dénuement : rien à voir avec nos candidats bien vêtus, en général bardés de diplômes et ayant une carrière politique derrière eux… non un homme habillé comme Elie ce vieux prophète d’autre fois. Une sorte de va-nu-pieds de la foi qui se nourrit d’expédients et proclame dans le désert et non dans les lieux fréquentés !
Un anti communiquant qui délivre un message surprenant, à l’envers de tout ce qui se fait d’habitude.
Un vociférant dans la rocaille, loin des places publiques, des agora et de leurs discussions interminables.

 

3.      Ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en confessant leurs péchés.
Des disciples qui font acte d’humilité : ils ne lui lèchent pas les sandales, ne font pas acte de candidature à des postes clefs, mais font acte de contrition, reconnaissent leurs erreurs passées pour en être lavés. Des auditeurs qui commencent par se remettre en cause avant de remettre en cause les autres, ceux d’avant, ceux d’après ou ceux de l’autre rive… Mais même cela ne satisfait pas notre prophète : il tonne, il rembarre ses plus fidèles soutiens en les traitant de vipères…. Drôle de manière de rallier les suffrages. Faut croire que ça plait : d’après Matthieu on vient de loin, et en nombre  pour cela…
Se remettre en cause, est-ce cela qu’on attend de quelqu’un qui vient dire où est la vérité ?
Toute l’importance est là : de quelle vérité s’agit-il ? De quel Ciel est-il ici question ? Ceux des illusions que l’on perd ou ceux que l’on découvre en prenant le même chemin ?

 

4.       Mais celui qui vient après moi est plus fort que moi : je ne suis pas digne de lui ôter ses sandales ; lui, il vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
Un baptême annoncé redoutable : pas du tout un avenir glorieux, avec plein emploi, baisse des impôts, baisse des taux d’emprunt et des prélèvements sociaux, sécurité et où l’on rase gratis !
Non, du souffle – saint, certes – mais du souffle, c'est-à-dire du mouvement des perturbations, des vagues..

Et du feu, c'est-à-dire du risque de destruction, de brûlures, de cendres… un feu qui peut dévorer à moins que ce ne soit comme à l’Horeb, un feu qui ne consume pas ???
Quelqu’un vient, un plus grand que le prophète, mais un surprenant, un déconcertant…

Est-ce bien cela que nous attendons, en ce deuxième dimanche de l’Avent ?
Je nous le souhaite, alors nous ne serons pas déçus !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article